Le lieu

VolvicVolvic, une ville de caractère

Implantée au cœur d’un paysage façonné par les éruptions volcaniques, Volvic, près de 5 000 habitants, est aujourd’hui réputée internationalement pour la pureté de son eau. Mais la ville fut d’abord connue pour sa pierre grise et résistante, exploitée dès le XIIème siècle.

Le bourg séduit par la diversité de son patrimoine : rues étroites bordées de bâtisses en pierre, fontaines, château féodal, église romane, musée… qui témoignent d’une activité artistique et artisanale ancienne. La commune, qui s’étend sur près de 30km², comprend 17 villages et est une des portes d’entrée du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne. Destination appréciée des sportifs, amateurs ou professionnels, Volvic est au cœur d’une nature exceptionnelle, préservée passionnément, avec notamment la création d’une réserve naturelle régionale, d’un espace naturel sensible, et la protection de son impluvium.

Depuis le début du siècle, les carrières de pierre, la Société des Eaux de Volvic et l’entreprise Michelin ont attiré des populations venues notamment d’Italie, d’Espagne, du Portugal, de Turquie qui ont su s’intégrer tout en conservant la richesse de leur culture. La commune bénéficie d’une vitalité remarquable grâce à des infrastructures culturelles et sportives de qualité, à un tissu associatif dense et à la présence de commerçants, artisans et entreprises.

 


Le Goulet

Le Goulet, un site chargé d’histoire

Premier site industriel pour l’exploitation de l’eau minérale naturelle, Le Goulet est la « porte d’entrée » de l’impluvium de Volvic, territoire de 38 km2 qui recueille les eaux de pluie et de fonte des neiges. Au cœur du Parc Régional des Volcans d’Auvergne, avec une densité de population restée faible, il est recouvert majoritairement de forêts et de landes.

Cette configuration exceptionnelle protège naturellement l’écosystème local.

Un peu d’histoire…

Au début du siècle l’eau était rare à Volvic. En 1889, c’est un pionnier, M. LEGAY CHEVALIER, qui le premier eu l’ambition de fournir de l’eau au village. Mais ses efforts restèrent vains car il ne trouva pas assez d’eau pour assurer une distribution suffisante.

En 1925 le syndicat intercommunal de Riom Volvic et Châtel Guyon entreprit le creusement d’une galerie, à côté de l’actuelle usine du Goulet. Le succès était cette fois au rendez-vous avec le jaillissement d’une eau de très grande qualité ! Nous sommes en 1927. Grâce au captage du Goulot, Volvic ne manquera plus d’eau.

Une activité de mise en bouteille voit le jour dans les années 30. En 1951 un ingénieur hydrologue, Louis Claude Vincent rachète l’affaire pour continuer son activité puis la revend en 1955 au groupe SELLIER LEBLANC. De nouvelles installations sont alors mises en place pour le captage et l’embouteillage. L’activité prend très vite un nouvel essor et Pierre Letrilliard devient PDG de l’affaire. En 1960 la Société des Eaux de Volvic est née.

En 1961 des travaux sont entrepris pour rechercher une source sur les terrains de la société. La source Clairvic sera découverte à environ 100 m de profondeur.

L’eau analysée par le laboratoire d’hydrologie de Clermont Ferrand révèlera une minéralisation supérieure à celle de la Source du Goulot et une présence importante d’oligo éléments. Ces résultats encourageants incitent la société à demander son classement comme EAU MINÉRALE NATURELLE. Le 6 octobre 1965, l’eau de la source Clairvic obtiendra le label EAU MINERALE NATURELLE par arrêté du Ministère de la Santé, avec l’accord de l’Académie de Médecine.

Avec l’expansion de la marque, une nouvelle usine d’embouteillage est construite dès 1973, sur le site du Chancet. Toutes les activités de production sont progressivement transférées.

Si de nos jours « Le Goulet » n’a plus sa vocation industrielle, « Le Site de la Source VOLVIC » est devenu un lieu de promenade, de détente et de découverte. En parcourant son parc, les visiteurs peuvent apprécier la fraîcheur d’une balade en sous-bois et profiter des installations sportives (parcours de santé, d’orientation, départs de sentiers de randonnées…).

A l’orée du parc, l’Espace d’Information délivre tous les secrets de l’eau minérale naturelle Volvic, de sa naissance à 100 m sous terre – protégée par 6 couches de laves volcaniques – jusqu’à sa mise en bouteille dans le plus grand respect de ses qualités originelles. Les visiteurs peuvent également découvrir un savoir-faire, un état d’esprit que la Société des Eaux de Volvic souhaite partager, où le respect de l’environnement, la préservation des ressources naturelles et l’éco conception sont au cœur des préoccupations.

*Aujourd’hui, le captage historique du Goulot alimente une trentaine de communes, dont celle de Volvic.

 


CarriereLa Carrière du Puy de la Nugère

La carrière du Puy de la Nugère est une ancienne carrière de pouzzolane, aujourd’hui inexploitée et creusée dans le flanc Est du Puy de la Nugère.

Exploitée depuis le début du XXème siècle, cette carrière a été rachetée par la Société des Eaux de Volvic pour préserver l’intégrité paysagère du site. Elle a été aménagée dans le cadre d’un programme avec le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne : le front de taille a été maintenu, et le carreau a été replanté et engazonné pour accélérer la recolonisation végétale.

Les matériaux émis par ce volcan complexe se présentent sous deux formes :

  • fragmentée (= pouzzolane, du nom Pouzzoles village italien situé au pied du Vésuve) utilisée pour la fabrication d’agglomérés (parpaings) ou pour différents drainages.
  • massive (= trachyandésite ou pierre de Volvic) utilisée pour la construction et la sculpture dans toute la région.

La nature volcanique des Monts d’Auvergne ne fut découverte que tardivement, au 18ème siècle, alors que leurs pierres étaient déjà exploitées depuis le 13ème siècle.

Du volcan … à l’eau minérale naturelle Volvic

Les émissions volcaniques du Puy de la Nugère (coulées de lave, cendres, scories) qui ont permis son édification ont aussi remblayé la vallée de Volvic en s’empilant sur parfois 100 mètres.

L’eau tombée sur la Chaîne des Puys s’infiltre naturellement dans ces couches perméables ou fissurées, jusqu’à rencontrer le substrat granitique imperméable.

Puis elle s’écoule en empruntant le profil de l’ancienne vallée en direction de la plaine.

Cette percolation lente combinée au couvert forestier important des bassins versants et aux faibles activités humaines garantit à l’eau minérale naturelle Volvic sa pureté. Celle-ci est captée à 90 mètres de profondeur, parfaitement préservée.