Les acteurs du projet

Bienvenue à la VVX 

Entre Jean-Michel Chopin, Directeur des opérations de Evian World, Président de la Société des Eaux de Volvic, et Thierry Courtadon, le sculpteur qui fait de la pierre de lave noire 50 000 nuances de gris, ambassadeur de l’art régional, la rencontre ne pouvait que …couler de source.

Epris de liberté et d’authenticité, les deux hommes ont vite partagé leurs passions au gré de sorties sportives ou de balades amicales.

Bernard Echalier, l’ami fidèle qui connaît la Chaîne des Puy comme sa poche, et Mohand Hamoumou, Maire de Volvic, les ont naturellement rejoints pour apporter leur enthousiasme et leur expérience, toujours prompts à soutenir un projet destiné à unir les hommes et le territoire.

Amoureux de leur terre, les quatre hommes ont vite partagé leurs passions et tissé des liens de confiance.

Partager une expérience Unique 

Avec l’innovation comme moteur commun, chaque échange voyait naître une éruption volcanique d’idées nouvelles avec l’ambition de créer ensemble un événement hors norme.

Les quatre écrivent alors leur Imaginez : Imaginez tous les gens découvrant la naturalité d’un territoire préservé où l’eau, la pierre et la force des volcans ont donné naissance à ces paysages volcaniques exceptionnels, à ce patrimoine hors du commun… Imaginez une fraternité humaine émerveillée par la biodiversité, l’architecture, la gastronomie, l’artisanat… … Imaginez …La VVX était née.

Le pacte fondateur était scellé autour d’une même philosophie et des valeurs partagées : un événement porteur de valeurs fortes alliant Authenticité, Originalité, Qualité, Convivialité, et Eco-responsabilité, axé autour de temps forts sportifs, culturels et festifs.

Mais ces 4 mousquetaires veulent plus : faire courir, marcher ou pédaler « intelligemment » ( au sens étymologique de « faire des liens »), faire voir différemment, faire partager autrement les amis, la famille, caressant le rêve que tous les gens en recherche de simplicité, de beauté, d’authenticité puissent se retrouver… Profiter aussi de cette occasion pour faire partager les engagements de la marque Volvic, de la commune de Volvic et de la société Echalier en faveur de la protection de l’environnement, en lien avec tous les acteurs locaux pour toujours plus de comportements éco-responsables.

Bref, que cet événement soit nourri par ceux qui viennent le vivre et leur appartienne.  

 

Jean-Michel Chopin

JEAN MICHEL CHOPIN

L’innovation coule dans ses veines

C’est en 2000 que l’histoire commence … alors nommé directeur des usines Volvic, cet « enfant du nord » tombe amoureux de la marque et de la région, dont il fera son port d’attache après ses années d’expatriation pour le groupe Danone. De retour en Auvergne depuis 2013, le président de la Société des Eaux de Volvic est à l’image de l’entreprise : pour lui, ce qui fait la force de la marque depuis 50 ans c’est son authenticité, mais aussi sa capacité à innover en permanence. et c’est bien pour faire vivre une expérience inédite et unique, à la croisée de plusieurs univers, que Jean-Michel se passionne pour le projet VVX. Cette aventure avant tout humaine est l’occasion de réunir tout ce qui lui tient à coeur : allier le plaisir du sport et de la découverte, rassembler les énergies et faire partager son amour du territoire et de ses hommes.

 


Thierry CourtadonTHIERRY COURTADON

L’enfant de la pierre

Dans le sillage de son grand-père Fernand puis de son père Jean-Louis, tous deux tailleurs de pierre, Thierry Courtadon a pris le temps de maîtriser son art. De la base classique, le monument, à une sculpture abstraite qui interroge la matière, ses pleins et déliés, mais aussi son environnement spatial. L’atelier de l’artiste est situé au coeur du pays de Volvic, à proximité des carrières. Le rapport à la nature est quotidien, permanent. La variété des oeuvres dénote de la recherche constante, et évoque parfois le travail d’un Brancusi dans la pureté et l’élévation ou d’un Richard Serra dans l’élan et la distorsion. Après le formidable succès de son exposition dans le Jardin du Palais-Royal à Paris, Thierry a désormais acquis une réputation internationale : Australie, Japon, Emirats Arabes Unis, Suisse, Allemagne, etc. Sans oublier un instant ses racines. Un monde dont le coeur bat au coeur du Puy-de-Dôme et de la chaine des Puys, dont il est plus que jamais l’un des ambassadeurs majeurs.

 


Mohand HamoumouMOHAND HAMOUMOU

L’engagement au cœur

Elu maire de Volvic en mars 2008 puis réélu en 2014, Docteur en sociologie, diplômé de l’École Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales de Paris, Mohand Hamoumou, ancien DRH et professeur dans l’enseignement supérieur, met ses multiples compétences au service de sa commune de Volvic et de la communauté de communes.
Très sensible aux enjeux environnementaux, et à l’importance du patrimoine et de de la culture, Mohand Hamoumou s’est attaché par exemple, avec son équipe municipale, à faire vivre une saison culturelle, à restaurer l’ensemble des fontaines communales, à avoir une réserve naturelle régionale à Volvic et, en partenariat avec Danone, à développer la protection de la ressource en eau. D’où son engagement fort naturel pour l’aventure VVX où environnement, culture et patrimoine se côtoient harmonieusement.


Bernard EchalierBERNARD ECHALIER

L ’éthique environnementale

Président Directeur Général de la société Echalier depuis 35 ans, Bernard Echalier affirme sa volonté de contribuer à l’émergence de solutions de transformation des déchets, selon une approche fondée sur les cycles écologiques. Au travers d’une culture d’entreprise fortement attachée aux valeurs humaines, la société s’appuie sur les multiples compétences individuelles et collectives, pour garantir un haut niveau de prestations. Véritable partenaire des collectivités territoriales et des industriels, sa société s’appuie sur un savoir-faire intégrant une grande capacité d’expertise, garantissant la recherche de solutions innovantes, respectueuses de l’éthique environnementale et des hommes qui vivent sur le territoire. Des valeurs partagées avec l’évènement VVX et auxquelles cet homme, qui a ses racines ancrées en Auvergne (”Quand je vois mon Puy-de-Dôme, ça va mieux !”), est profondément attaché.